La rhinoplastie et ses différents types

Soit s’il s’agit d’un mécontentement de la taille du nez ou d’un réel défaut, ce problème peut devenir un véritable complexe pour la plupart des cas. Et c’est là que la rhinoplastie peut intervenir et nous donner la solution.

Beaucoup de femmes et d’hommes rêvent de refaire leur nez et améliorer leurs apparences mais ils ont peur des conséquences de cette intervention, peur de se faire casser les os du nez, peur de ne plus se reconnaitre, peur d’avoir mal, de ne plus respirer après l’opération et c’est normal d’y sentir.

Qu’est-ce que la rhinoplastie ?

La rhinoplastie est une intervention esthétique du nez. Elle est une opération parmi les plus demandées, car le nez est un élément important dans le visage. Cette opération a pour objectif de modifier l’aspect du nez en suivant différentes techniques chirurgicales. Il faut tout d’abord savoir qu’il existe différents types de rhinoplastie et notamment de méthodes permettant d’embellir l’apparence du nez.

Les types de la rhinoplastie

La rhinoplastie primaire

La rhinoplastie primaire est effectuée sur les patients qui n’ont jamais fait une intervention au niveau de leurs nez. Elle aide pour remodeler l’os et le cartilage du nez, dans le but de corriger les déformations apparentes.

Cette intervention s’adresse aux personnes qui veulent avoir un nez harmonieux en rééquilibrant ses proportions. Elle s’effectue généralement sous anesthésie générale car sa durée est entre 1 et 4 heures, selon la technique suivie par le chirurgien.

La rhinoplastie secondaire ou réparatrice

La rhinoplastie secondaire est une intervention réparatrice, car elle corrige les défauts du nez suite d’une première rhinoplastie. Cette opération s’adresse aux personnes qui ont eu une première rhinoplastie ratée. Il est toutefois important d’attendre au moins un an après la première intervention pour réaliser la rhinoplastie secondaire, car les tissus doivent avoir cicatrisé complètement et l’œdème s’être résorbé pour faciliter le travail du chirurgien et qu’il puisse opérer à nouveau le nez.

Une intervention de rhinoplastie secondaire doit être minutieusement préparée pour garantir son succès, car le chirurgien doit s’adapter aux modifications réalisées lors de la première intervention et de ses éventuels effets secondaires : section au niveau de la cloison nasale, corps étrangers insérés dans le nez, cartilages endommagés, etc.

La rhinoplastie post-traumatique

Après une fracture du nez, il est nécessaire d’effectuer une intervention de rhinoplastie post-traumatique. Elle vise de ce fait à corriger les conséquences la fracture, ce qui nous donne information qu’elle n’a pas un objectif purement esthétique. Cette intervention est d’ailleurs plus complexe comparée aux autres rhinoplasties esthétiques, car elle peut donner lieu à des greffes de cartilages et d’os lorsque le nez est très endommagé et déformé.

Ce type d’interventions s’adresse aux personnes ayants des structures nasales externes ont été déplacées des suites d’un traumatisme. Elle n’est donc possible que sur les nez déviés, enfoncés ou dont les fosses nasales sont obstruées à cause du déplacement des structures. Il est important de retenir que ce type d’intervention n’est réalisable que sur les fractures déplacées uniquement.

Comme les autres types de rhinoplastie, cette intervention donne lieu à l’hospitalisation pendant 24 heures et une anesthésie générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.